Le chercheur par excellence !

Proposition diplomatique Haiti

16/03/2012 23:31
Diplomatie 
                                                                                                                           
Haiti (Ahiti), Terre de liberté, pays indépendant dépuis le 18 Novembre 1803, date de la derniere bataille historique de l'indépendance et la commémorant le 1er Janvier 1804 doit etre gardé sa souveraineté. Si un ambassadeur haitien n'a aucun droit d'intervenir dans les affaires internes d'un autre pays partout ou il est <<ainsi>> il en est de meme qu'aucun embassadeur ou diplomate étranger ne doit intervenir dans les affaires internes et politiques d'Haiti (Ahiti), sans exception aucune. Il est en aucun cas a nos dirigeant de lui laisser manipuler par personne qui que ce soit, par des diplomates étrangers ou soit disant "pays-amis" d'ingérer dans ses affaires internes d'Hayti ou en lui donnant de l'instruction comment gérer ses problemes internes. Car leurs comportements, agissements et declarations constituent aussi et surtout une violation de l'article 41-1 et du paragraphe 4-5 de la  susdite Convention qui precise : «Sans prejudice de leurs privileges et immunites, toutes les personnes qui beneficient de ces privileges et immunites ont le devoir de respecter les lois et reglements de l'Etat accreditaire. Elles ont egalement le devoir de ne pas s'immiscer dans les affaires interieures de cet Etat. Ils ont librement choisi d'oublier les dispositions de cette Convention dans l'unique but de vilipender la Dignite, l'Honneur et la Souverainete du Peuple haitien. Ils se comportent plus en militant politique qu'en Ambassadeur.
A  un passager endormi emporter par le cours du fleuve de l'Histoire et feignant d'ignorer que l'irreversibilite est la cle de l'Histoire, ils se reveillent deux siecles plus tard avec le code noir comme seule boussole. 
Il faut rappeller aux Ambassadeurs que la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques du 18 avril 1961 est une conquete de l'humanite dans sa lutte continue pour la sauvegarde du Droit des Peuples a disposer d'eux-memes. 
Dans ce cas, Il faut utiliser la meme formule de la doctrine de Monroe en Hayti à la quelle condamne toute intervention étrangere dans les affaires interne  d'«Hayti» car Ses fils et filles doivent etre en mesure de résoudre leurs contentieux entr'eux. Il est temps pour que : << Chak bourik bwe dan son paturaj>> Au cas ou une situation a caractere politique se poserait entre le gouvernement ou le chef de l'état ou le pouvoir en place et l'Opposition, seul le comité des sages de la République D'haiti "CSRH" pourrait etre à la hauteur de gérer ce contencieux et à y mettre la paix et l'ordre parmi eux. Si un diplomate étranger essaie d'interférer dans les conflits inter-haytiennes, il doit etre automatiquement traité de <<Personna Non Grata>>. A prendre ou à laisser.....
 
Précédent

Rechercher

Photo utilisé dʼaprès Creative Commons enki22, broo_am  © 2013 Tous droits réservés.